• CI-DEUIL:Décès de l’artiste, MARIE ROSE GUIRAUD    
  • SOUS L’ORDRE DE SES AVOCATS LE SECRÉTAIRE DU FPI:Dr Assoa Adou a refusé de se rendre à la préfecture de police ce lundi    
  • UN COUVRE-FEU ET UN ÉTAT D’URGENCE :décrété par le président de la république, SEM Alassane Ouattara    
  • MANU DIBANGO : Le célèbre saxophoniste est mort des suites de la pandémie à coronavirus    
  • CI-CORONAVIRUS : un cas suspecté à Abidjan sous contrôl    

A LA UNE

CI-JOURNÉES DE L’AUTORITÉ DE RADIOPROTECTION DE SÛRETÉ ET DE SÉCURITÉ NUCLÉAIRES(ARSN)/ 1ÈRE ÉDITION : LA CÉRÉMONIE SE TIENT CE JEUDI À ABIDJAN

’Sûreté et Sécurité Nucléaires au quotidien’’. Tel est le thème de la première édition des Journées de l’Autorité de Radioprotection, de Sûreté et de Sécurité Nucléaires (ARSN) qui se tient du 07 au 08 novembre 2019 à la Maison de l’Entreprise d’Abidjan-Plateau. Objectifs, renforcer le dispositif sécuritaire, faire connaître les décideurs nationaux, les institutions nationales et internationales ainsi que des parties prenantes.

Pr Kouassi Goffri Marie Chantal, Directrice Générale de l’ARSN a, dans son allocution, rappelé les missions de l’Institution. « Nous avons pour mission de mettre en œuvre et de coordonner la politique gouvernementale en matière de gestion et de contrôle des activités liés à l'utilisation des sources de rayonnements ionisants. Aussi avons-nous en charge le contrôle et veille à la conformité des installations et des activités en adéquation avec les enjeux nationaux, régionaux et internationaux. ARSN sensible et informe la population sur les sujets se rapportant à la Sûreté et la sécurité nucléaire ainsi qu'à la radioprotection » a-t-elle déclaré avant d’ajouter : «  La Côte d’Ivoire a vu se multiplier sur son territoire, ces deux dernières décennies, des utilisations pacifiques des technologies nucléaires dans des secteurs d’activités aussi divers que l’agriculture, l’élevage, la recherche médicale, les soins de santé, l’industrie, les mines, le transport et les travaux publics » a indiqué la Responsable de l’ARSN.

 Cependant, souligne-t-elle, du fait de leurs effets nocifs sur les êtres vivants et l’environnement, lorsqu’elles ne sont pas utilisées en respectant les normes réglementaires de radioprotection, les matières radioactives ou nucléaires sont identifiées et classifiées selon une réglementation internationale qui leur fait obligation d’un régime de protection global et durable.   

En présence du Docteur Ablé Ekissi, Inspecteur général de la santé, représentant le ministre de la santé et de l’Hygiène Publique et les partenaires de la santé et sécurité nucléaire, une convention a été signée entre l’ARSN et le Conseil National de l'Ordre des médecins.

La coupure de ruban et la visite des stands ont mis fin à la cérémonie d’ouverture.

Pour rappel, l’ARSN a été créée par la loi n°2013-701 du 10 octobre 2013 portant sûreté et sécurité nucléaires et protection contre les dangers des rayonnements ionisants. Cette Autorité Administrative n’est opérationnelle que depuis 2016. La construction d’un Centre de Médecine Nucléaire et d’un Centre National de Radiothérapie a été annoncée par le Représentant du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Ablé Ekissi, Inspecteur Général de la Santé.

Sunday ALAIN

Sundayalain92@gmail.com     

 

 


S..A
08 Nov 2019 12:29



Accueil | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Environnement | Contacts

La Mediane © 2012 Tous droits réservés