• CI-CONDAMNATION :Akossi Bendjo l’ex-maire du plateau a été condamné par la juste ivoirienne a 20ans de prison    
  • CI-CARTE NATIONALE D’IDENTITÉ :le gouvernement a prorogé mercredi, la validité des cartes nationales d’identité jusqu’au 30 juin 2020    
  • CI- PRÉSIDENTIELLE2020:Marie Carine Bladi, présidente du Nouvel Ivoirien- Côte d’Ivoire Nouvelle(NICIN) apporte son soutien à la jeunesse de Treichville.    
  • CI-SIAC: La société ivoirienne d’assistance aux collectivités (SIAC) organise le mardi 26 mars la cérémonie officielle de restitution des travaux relatifs au recensement du potentiel fiscal de 10 collectivité territoriales.    
  • YOPOUGON ACCADEMIE:Du nouveau au complexe hôtelier mabea beach : Des salles pour anniversaires, cérémonies de baptême, mariages, lieu de sortie de détente etc.… pour plus d’informations appelez au 07169395/ 45619338    

SOCIETE


LE PROCÈS LAURENT GBAGBO ET BLÉ GOUDÉ AU CENTRE D’ÉCHANGES ENTRE JURISTE

La deuxième édition de la causerie-débat initié par l’observatoire ivoirien des droits de l’homme en  Côte d’Ivoire, en abrégé, « OIDH » s’est penchée pour cette seconde édition sur le mécanisme de fonctionnement de la cour pénale Internationale autour du thème ‘’Procès Laurent Gbagbo et Blé Goudé. Bilan à mi-parcours et l’implication d’une lutte contre l’impunité’’. Pour l’Aké Mel Cristiano, chef de projet à OIDH ces assises vise  à connaître les mécanismes de fonctionnement de la cour pénale Internationale (CPI).

Critiqué à tort ou à raison d’être à la solde des pays puissants pour écraser les pays les plus faibles. Du de 25 au 26 juillet 2019, Abidjan cocody, plusieurs ateliers ont  débattu sur l’organisation de la justice internationale en vue de produire des recommandations pour plus de crédibilité dans le monde entier en particulier dans les Etats africains. Marie N’guettia,  au nom de la fondation Rosa Luxembourg partenaire financier de cette rencontre –débat, a passé en revue les domaines d’actions de sa fondation notamment  dans  l’éducation, la formation et la sensibilisation pour un monde meilleur. Au nom du gouvernement ivoirien, le, en abrégé CNDH, par sa, Pour sa part, Namizata Sangaré, présidente du Conseil national des droits de l’homme a salué  cette initiative. 

Pour elle,  l’existence de la Cour pénale internationale permet de mettre fin à l’impunité. Une conférence inaugurale  autour du thème ‘’Les Défis de la lutte contre l’impunité en Afrique, après 20 ans d’adoption du statut de Rome ’’a meublé cette activité. 

 


ELF
01 Aug 2019 04:48



Accueil | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Environnement | Contacts

La Mediane © 2012 Tous droits réservés