• CI-VISITE CHEF D’ETAT :Le président Alassane Ouattara se rendra dans la région du Hambol du mercredi 27nov au samedi 30 novembre 2019    
  • CI-ZONE 4 FASHION WEEK 2ÈME SOIRÉE :vendredi 22 novembre 2019 au Baie des archidées à Bietry près de notre dame d’Afrique à 20h 30. Infoline :77 97 49 52/ 08 67 70 97 / 79 23 20 20    
  • ZONE 4 FASHION WEEK 2ÈME SOIRÉE :vendredi 22 novembre 2019 au Baie des archidées à Bietry près de notre dame d’Afrique à 20h 30. Infoline :77 97 49 52/ 08 67 70 97 / 79 23 20 20    
  • CI-MUTUELLE D’ASSURANCES DES TAXIS-COMPTEURS D’ABI:ses 30 ans d’existence les 12, 13 et 14 novembre 2019 à la caistab (Abidjan-Plateau)    
  • CI-MATCA FÊTE :ses 30 ans d’existence les 12, 13 et 14 novembre 2019 à la caistab (Abidjan-Plateau)    

ENVIRONNEMENT

Document sans nom


CI-ENVIRONNEMENT/ JOURNÉE INTERNATIONALE DE NETTOYAGE DES CÔTES : L’AMBASSADE DES ETATS-UNIS MARQUE PAR UNE OPÉRATION "COUP-DE-BALAI"

L’Ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, S.E.M. Terence P. McCulley, a pris part le samedi 26 septembre 2015 à l’opération "coup-de-balai" organisé à La Plage Royale, route de Grand-Bassam, dans le cadre de la Journée internationale de Nettoyage des Côtes.

 

Dans son allocution, l’Ambassadeur McCulley a souligné l’importance de préserver nos plages et nos côtes de la pollution."Les déchets et détritus le long de nos côtes et dans nos voies navigables peuvent être nuisibles pour notre santé, l’environnement et l’économie", a affirmé l’Ambassadeur McCulley, soutenu dans cette initiative par les autorités locales, dont le Préfet d’Abidjan, Sidiki Diakité et le Professeur Alexandre N’Guessan, Directeur Adjoint de l’Environnement.

 

 Plus de 200volontaires ont pris part à l’évènement qui est à sa troisième édition cette année. Outre le personnel de l’Ambassade, il y avait des volontaires de l’Université Internationale de Grand-Bassam (IUGB), de Coca-Cola et de l’ONG Programme Assainissement-Recyclage Ordures (PARO-CI) et EnviSud.

 

L’Ambassadeur McCulley a félicité les volontaires et réaffirmé l’engagement du gouvernement américain à soutenir les initiatives visant à la protection de l’environnement et au développement durable. "Nous avons besoin de l’aide de citoyens comme vous, d’entreprises, de municipalités et bien d’autres pour que les déchets restent hors de nos eaux. Chacun doit s’y mettre", a-t-il ajouté.

 

L’édition de l’année dernière avait permis la collecte d’environ 700 kilogrammes de déchets marins à Abidjan, un objectif qu’entendait doubler les participants cette année.

 


Sce Com/ Amb. EU
28 Sep 2015 20:26



Document sans nom


ENVIRONNEMENT/ JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA TERRE 2014 : L’ÉDITORIAL DE S.E.M. TERENCE MCCULLEY, AMBASSADEUR DES ÉTATS-UNIS EN CÔTE D’IVOIRE

Le 22 avril est la Journée international de la Terre. Chaque année, cette date nous permet de souligner l’importance de préserver et de protéger le monde autour de nous, pas seulement pour le présent, mais pour les générations futures.  Chaque année, plus d’un milliard de personnes participent à des activités dans le cadre de la Journée internationale de la Terre dans plus de 190 pays, faisant de cette journée la plus grande en termes d’actions citoyennes dans le monde.

 

Cette année, la célébration de la Journée internationale de la Terre intervient à point nommé, en ce sens qu’une récente publication du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) montre que les effets du réchauffement climatique progressent beaucoup plus vite que ce que nous pensions auparavant.  Le rapport révèle les désastres potentiels qui pourraient survenir dans un futur proche si des changements ne sont opérés.  Ce sont, entre autres, d’importantes inondations dans les villes côtières ; des météos hautement imprévisibles et dangereuses; des famines résultant de la sécheresse.  Lors de la publication du rapport, le Directeur du GIEC a affirmé ceci : "Personne sur cette planète ne sera épargnée par les impacts du changement climatique".

 

Qu’est-ce que cela signifie en Côte d’Ivoire ? Trois-quarts des plus grandes villes dans le monde, y compris Abidjan, sont situées près de la mer et plus encore, un-tiers de la population mondiale vit dans les zones côtières.  Dans certains endroits du monde, les niveaux des océans ont augmenté jusqu’à neuf centimètres.  En outre, le réchauffement climatique augmente les risques de mauvais temps, ce qui signifie un risque plus accru d’inondations et de sècheresse.  Cependant, La bonne nouvelle est que nous pouvons prendre des actions pour remédier aux effets du changement climatique.

 

Bien que de nombreuses mesures nécessitent une coopération d’actions entre les gouvernements et les initiatives à l’échelle internationale, il y a aussi des actions que nous pouvons tous prendre dans nos propres quartiers pour rendre notre monde plus propre, plus sûr et pour réduire le réchauffement climatique.  Un moyen d’y parvenir est le recyclage.  Réutilisez les bouteilles en verre et en plastique de façon appropriée. Recyclez les sacs et autres emballages en carton.  Le gouvernement de Côte d’Ivoire a déjà interdit l’utilisation de sachets plastiques.  La meilleure chose pour l’environnement serait de réutiliser des sachets en tissu ou en pagne en lieu et place des sachets en plastique pour transporter les fruits et les courses de l’épicerie.

 

Un autre moyen de protéger notre environnement est tout simple : juste ramassez les ordures autour de nous.  Jetez les déchets plastiques par terre ne permet pas de les éliminer ; les scientifiques estiment qu’il faut plus de 400 ans au plastique pour se dégrader.  Il en faut 80 pour le polystyrène, 200 pour l’aluminium et plus de 10,000 ans pour le verre.

 

Ce samedi, 26 avril, des volontaires de l’Ambassade et moi-même allons nous joindre aux volontaires de l’ONG pour l’environnement, Programme Assainissement Recyclage Ordures – Côte d’Ivoire (PARO-CI) et d’autres personnes pour une opération « coup de balai » à Yopougon.  Si chacun à Yopougon et dans toute la ville prend un peu de son temps chaque jour pour mettre les ordures là où il faut, Abidjan serait beaucoup plus propre.

 

Les défis dont fait face notre planète ne sont pas des défis isolés d’une communauté ou d’un pays.  Au contraire, ils exigent que les individus, les communautés et les nations travaillent ensemble pour faire la différence.  Ensemble, nous pouvons travailler pour une planète plus saine, plus écologique et plus durable.

 

 


Terence McCulley
22 Apr 2014 11:21



Accueil | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Environnement | Contacts

La Mediane © 2012 Tous droits réservés